lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
mercredi, mai 29, 2024
Economic Post

UBA Cameroun : Une envolée de 174% du bénéfice net en 2023, portée par un gain de change favorable

1.35Kvues

UBA Cameroun : Une envolée de 174% du bénéfice net en 2023, portée par un gain de change favorable

UBA Cameroon, filiale du groupe bancaire nigérian United Bank for Africa (UBA), a enregistré une performance remarquable en 2023, avec un bénéfice net qui s’est envolé de 174% par rapport à l’année précédente. Ce bond spectaculaire, qui a porté le bénéfice net de 10,5 milliards de nairas (environ 5,5 milliards de FCFA) en 2022 à 28,6 milliards de nairas (environ 15,3 milliards de FCFA) au 31 décembre 2023, mérite toutefois une analyse nuancée.

Un gain de change favorable à la rescousse

Si cette hausse semble impressionnante à première vue, il est important de noter qu’elle ne découle pas uniquement d’une amélioration de la performance opérationnelle de la filiale camerounaise. En réalité, elle s’explique en grande partie par un gain de change favorable du FCFA par rapport au naira, la monnaie nigériane.

En effet, le FCFA, qui bénéficie d’une parité fixe avec l’euro, a connu une relative stabilité au cours de l’année écoulée, tandis que le naira a subi une dévaluation. Cette différence de change a eu un impact positif sur la conversion des résultats de UBA Cameroon en FCFA, gonflant artificiellement le bénéfice net.

Pour illustrer ce phénomène, prenons l’exemple de l’année 2022. En termes de FCFA, le bénéfice de UBA Cameroon était de 14,7 milliards de FCFA. Un an plus tard, malgré une hausse de seulement 3% en nairas, le bénéfice net s’élève à 15,3 milliards de FCFA, soulignant l’impact du gain de change.

Des indicateurs positifs malgré l’effet de change

Malgré cette nuance, il convient de souligner que UBA Cameroon a affiché des indicateurs de performance encourageants en 2023. Le Produit Net Bancaire (PNB) de la filiale a bondi à 98,5 milliards de nairas (52,2 milliards de FCFA) contre 40 milliards de nairas (21,2 milliards de FCFA) en 2022, témoignant d’une activité dynamique portée par les 20 agences que compte la banque au Cameroun.

De plus, UBA Cameroon a enregistré une augmentation significative de ses dépôts, passant de 409,3 milliards de nairas (527,7 milliards de FCFA) en 2022 à 1 039,1 milliards de nairas (612,9 milliards de FCFA) à la fin de l’année 2023. Cette progression s’explique par une politique d’extension du réseau bancaire et une diversification de l’offre de produits et services financiers, notamment dans le domaine du numérique.

Succès mitigé hors du Nigeria

Si les performances de UBA Cameroon sont remarquables, il n’en va pas de même pour toutes les filiales africaines du groupe. Sur les 19 filiales présentes sur le continent, 11 ont enregistré une croissance positive en 2023, tandis que 8 ont connu une baisse de leur bénéfice net.

UBA Côte d’Ivoire se distingue comme la deuxième filiale la plus performante avec un bénéfice net de 25,8 milliards de nairas (13,6 milliards de FCFA), suivie du Congo-Brazzaville en troisième position avec 18,8 milliards de nairas (9,9 milliards de FCFA). A l’inverse, UBA Guinée et UBA Mali accusent des résultats négatifs respectifs de 531 millions de nairas (281,4 millions de FCFA) et 454 millions de nairas (240,6 millions de FCFA).

Conclusion

En résumé, l’envolée de 174% du bénéfice net de UBA Cameroon en 2023 doit être analysée avec prudence, car elle est en partie artificielle et liée à un gain de change favorable. Néanmoins, la filiale camerounaise a affiché des indicateurs de performance encourageants, notamment en termes de PNB et de dépôts, démontrant une activité dynamique et une confiance croissante de la clientèle. La performance mitigée des autres filiales africaines du groupe met en lumière la nécessité d’une adaptation aux réalités économiques et financières spécifiques de chaque pays.

Laisser une reponse