lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
mercredi, mai 29, 2024
Economic Post

 Nigeria : Le gouvernement impose la vente de pétrole aux raffineries nationales

1.29Kvues

 Nigeria : Le gouvernement impose la vente de pétrole aux raffineries nationales

Le Nigeria est en train de restructurer son secteur pétrolier en exigeant que les compagnies pétrolières allouent une partie de leur pétrole brut aux raffineries nationales avant de l’exporter.

La Commission nigériane de réglementation du pétrole en amont (NUPRC) a introduit une nouvelle politique dans le but de renforcer la capacité de raffinage nationale et de réduire la dépendance à l’égard des produits pétroliers importés.

Gbenga Komolafe, directeur général de la Commission du NUPRC, a révélé lundi lors d’un point de presse à Abuja que cette décision était conforme à l’engagement du Nigeria à renforcer sa capacité de raffinage nationale et à assurer la durabilité de son industrie pétrolière.

Il a déclaré qu’au 1er janvier 2024, les réserves de pétrole brut et de condensats du Nigeria étaient respectivement de 31,56 milliards de barils et 5,94 milliards de barils, soit un total de 37,50 milliards de barils, tandis que les réserves de gaz associé et de gaz non associé étaient de 102,59 billions de pieds cubes. (TCF) et 106,67 TCF respectivement, ce qui donne des réserves totales de gaz de 209,26 TCF.

 “L’indice de durée de vie des réserves est de 68,01 ans et 97,99 ans pour le pétrole et le gaz respectivement, un ajout brut positif aux réserves de pétrole et de gaz de 1,087 milliard de barils et 2,573 billions de pieds cubes respectivement ont été enregistrés.”

Il a en outre expliqué que conformément aux dispositions de l’article 109 (2) de la Loi sur l’industrie pétrolière (PIA) de 2021, la Commission a élaboré un modèle guidant les activités relatives à l’obligation nationale d’approvisionnement en pétrole brut (DCSO).

Comme indiqué dans le modèle, parmi les procédures de mise en œuvre des obligations nationales d’approvisionnement en pétrole brut (DCSO), figure la fourniture des besoins en pétrole brut des raffineries en activité à la Commission, ajoutant qu’en cas de pénurie ou de conditions d’approvisionnement inadéquates, elles doivent être signalées en conséquence. .

Il a également indiqué que le paiement sera effectué soit en dollar américain ($), soit en naira (N), ou les deux, ajoutant que lorsque le paiement est effectué dans les deux devises, la répartition du paiement sera celle convenue dans le SPA entre le producteur et le raffineur.

Laisser une reponse