lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
jeudi, juillet 18, 2024
Economic Post

Le Nigeria ambitionne d’accueillir la Banque africaine de l’énergie

1.3Kvues

Le Nigeria ambitionne d’accueillir la Banque africaine de l’énergie

Le Nigeria a jeté son chapeau dans le ring pour devenir le siège de la nouvelle Banque africaine de l’énergie (AEB). Le gouvernement estime que sa position de principal producteur d’énergie et sa situation centrale en Afrique en font le candidat idéal.

Le Nigeria a présenté sa candidature lors d’un dîner à Abuja réunissant les représentants des pays membres de l’Organisation des producteurs africains de pétrole (APPO).
Accueillir l’AEB, ont déclaré les responsables, placerait la banque à proximité des principaux experts de l’énergie, favorisant ainsi la collaboration sur les solutions à la crise énergétique en Afrique.

Le président Bola Tinubu, représenté par le ministre d’État chargé des ressources pétrolières, Heineken Lokpobiri, a souligné le potentiel de transformation de l’AEB.

Selon lui, une AEB opérationnelle renforcerait la sécurité énergétique, alimenterait la croissance économique et promouvrait le développement durable à travers le continent.

Le capital initial de la banque, d’un montant de 1,5 milliard de dollars, devrait provenir des membres de l’APPO, le capital social total atteignant 5 milliards de dollars sur trois ans. AfreximBank, une institution panafricaine multilatérale de financement du commerce, a déjà promis un soutien de 1,75 milliard de dollars.

« La candidature du Nigeria pour accueillir le siège de l’AEB reflète notre engagement inébranlable envers ces objectifs », a déclaré Lokpobiri. Il a souligné les récents efforts de préparation du pays, notamment une évaluation positive par une équipe d’inspection conjointe APPO-AfreximBank.

Cependant, Lokpobiri a reconnu la concurrence. Il a exhorté les ambassadeurs des pays membres de l’APPO présents à reconnaître les avantages d’un AEB basé au Nigeria. Le Nigéria, a-t-il soutenu, bénéficie d’un emplacement stratégique, d’infrastructures robustes et d’un secteur énergétique florissant.

Laisser une reponse