lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
mercredi, mai 29, 2024
OPINION

Cameroun / Impôts : 177 entreprises sommées de payer leurs arriérés fiscaux avant le 23 décembre 2023

cameroun
1.3Kvues

Cameroun / Impôts : 177 entreprises sommées de payer leurs arriérés fiscaux avant le 23 décembre 2023

cameroun

177 contribuables sont priés de se mettre à jour du paiement de leurs impôts, de se rapprocher « de toute urgence de leurs centres des impôts de rattachement en vue du règlement de leurs arriérés fiscaux au plus tard le 22 décembre 2023 ».

Il s’agit des entreprises rattachées à la direction des grandes entreprises, au Centre régional des impôts du Centre 1 et 2, au Centre régional des impôts du Littoral extérieur, du Sud, de l’Est, du Centre extérieur, du Sud-Ouest… Dans la liste on retrouve des entreprises comme la Compagnie forestière du Cameroun (CFC), l’Agence forestière du Cameroun, la société financière et d’épargne pour le développement, Yuan Dong Congo BZV SARL, la Société de traitement du bois, Central Africa Investment Corp…

Le fisc veut ainsi mobiliser davantage de recettes fiscales à quelques jours de la fin de l’exercice 2023 qui s’étend du 1er janvier au 31 décembre. Objectif : atteindre l’objectif de collecte annuel de plus de 2800 milliards de FCFA prévu dans la loi de finances de l’État du Cameroun pour l’exercice 2023. À noter qu’au premier trimestre 2023, la direction générale des Impôts (DGI) avait déjà mobilisé des recettes globales de 818,5 milliards de FCFA sur un objectif de 761,5 milliards de FCFA, soit un taux de collecte de 107,5%.

Par ailleurs, dans une démarche qui vise à assainir le fichier des contribuables, le ministre des Finances donne la possibilité aux entreprises n’ayant souscrit à aucune déclaration fiscale, ni réalisé une activité au titre des quatre derniers exercices et qui souhaitent cesser définitivement leurs activités, de bénéficier de la dispense du contrôle fiscal.

Ces entreprises peuvent également bénéficier d’une annulation d’office des sanctions pour défaut de dépôt des déclarations et de versements des impôts au titre des exercices non prescrits. Pour cela, ces contribuables doivent déposer auprès de la DGI ou de leur centre des impôts de rattachement, une déclaration de cessation définitive d’activités au plus tard le 31 décembre 2023, indique le ministère des Finances.

Laisser une reponse