lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
dimanche, juin 16, 2024
ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

RDC : le Japon souhaite renforcer sa coopération avec le pays pour le développement du secteur minier et économique

1.43Kvues
RDC : le Japon souhaite renforcer sa coopération avec le pays pour le développement du secteur minier et économique
La République démocratique du Congo et le Japon veulent élargir leur coopération en vue du développement des secteurs minier et économique.
C’est dans ce cadre qu’une délégation du gouvernement Japonais a été reçue, le jeudi 10 août 2023, à Kinshasa, par le premier ministre de la République démocratique du Congo.
Conduite par le ministre japonais de l’Économie, du commerce et de l’industrie, Nishimura Yasutoshi, cette délégation a rassuré Jean-Michel Sama Lukonde de l’accompagnement du gouvernement japonais pour le développement du secteur minier et de l’économie.
« La République démocratique du Congo est très riche en ressources naturelles. Vous avez également une population de près de 100 millions d’habitants. Vous avez un fort potentiel de croissance. Et le Japon souhaite renforcer la coopération entre les deux pays. L’an dernier, nous avons accueilli madame la ministre des Mines, Antoinette Sama, au Japon afin d’élargir notre champ de coopération dans le domaine minier », a déclaré Nishimura Yasutoshi, chef de la délégation.

Et de poursuivre : « Avec le premier ministre, Sama Lukonde, nous nous sommes mis d’accord aussi pour élargir notre coopération. L’étape suivante serait d’envoyer une mission conjointe public-privé japonaise dans votre pays dans moins d’un an. Ainsi, nous avons déjà eu de coopération sur les minerais tels que le cuivre et autres minerais. Et notamment sur l’exploration, nous nous sommes mis d’accord également avec monsieur le premier ministre ».

À l’en croire, le Japon souhaite apporter des contributions dans des domaines larges, telles que les investissements, la formation, le transfert technologique et la construction des chaînes d’approvisionnement ainsi que les infrastructures.

Laisser une reponse