lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
dimanche, mars 3, 2024
ECONOMIEINTERNATIONAL

Panda bonds : la banque des BRICS mobilise 845 millions de dollars

1.38Kvues

Panda bonds : la banque des BRICS mobilise 845 millions de dollars

Les pays membres du groupe des BRICS continuent de renforcer leurs liens économiques. Si de nombreux projets sont annoncés ou attendus, l’expansion a déjà bien commencé alors que l’Arabie Saoudite vient officiellement de les rejoindre. Une annonce qui pourrait pousser d’autres pays à se joindre au mouvement.

Le dernier gros coup de la Nouvelle Banque de Développement (NBD) pourrait lui aussi donner des idées à certaines économies. En effet, cet établissement, aussi appelé “Banque des BRICS” (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) a annoncé l’émission d’obligations, à hauteur de 6 milliards de yuans, soit l’équivalent de 845 millions de dollars. C’est simple, il s’agit des plus hauts volumes jamais enregistrés depuis le lancement du projet.

La NBD annonce l’émission record d’obligations

Ces obligations sont également connues sous le nom de “panda bonds”. Elles seront notamment destinées à financer les futurs projets écologiques qui seront lancés en Chine dans les semaines ou dans les mois à venir. Un projet qui démontre tout l’intérêt d’ailleurs pour les investissements en matière d’écologie et de protection de l’environnement.

La Chine, avec son grand territoire et ses innombrables ressources naturelles et humaines, pourrait s’imposer comme étant l’un des leaders mondiaux de cette transition économique. D’ailleurs, ces obligations ont été émises à cinq ans. Nul doute qu’à l’avenir, de nouveaux projets similaires pourraient être annoncés, à une plus grande échelle encore ? C’est tout à fait possible, car ces premières obligations ont attiré du monde.

L’Afrique, intéressée par les panda bonds chinois

En effet, l’émission des panda bonds chinois par la Nouvelle Banque de Développement (NBD) a au beaucoup d’échos auprès de certains pays Africains à commencer par l’Égypte. Le Caire a effectivement émis des obligations à hauteur de 480 millions de dollars, au mois d’octobre dernier. Une initiative qui a d’ailleurs été vivement soutenue par la Banque africaine de développement.

Laisser une reponse