lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
vendredi, avril 19, 2024
ECONOMIE

Nigeria : la BAD et ses partenaires investissent 618 millions de dollars dans les industries numériques et créatives

1.49Kvues

Nigeria : la BAD et ses partenaires investissent 618 millions de dollars dans les industries numériques et créatives

La Banque africaine de développement et ses partenaires ont lancé mardi à Abuja, un nouveau programme d’Investissement dans les entreprises numériques et créatives (iDICE).

Cette initiative, dont le montant des investissements s’élève à 618 millions de dollars, attirera des investissements directs dans plus de 200 start-ups technologiques et créatives et fournira des services non financiers à environ 450 petites et moyennes entreprises du secteur des technologies numériques. L’iDICE générera potentiellement 6,4 milliards de dollars pour l’économie nigériane, et devrait créer 6 millions de nouveaux emplois pour les jeunes Nigérians.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement du programme dans la capitale Abuja, le vice-président du Nigéria, Yemi Osinbajo, a souligné l’importance d’une approche coordonnée de l’innovation dans toute l’Afrique. « Le gouvernement doit fournir davantage de soutien aux start-ups et aux petites entreprises, et les investisseurs doivent fournir davantage de financements », a déclaré M. Osinbajo.

Le Groupe de la Banque africaine de développement est le principal bailleur de fonds de l’Idice. Il y apporte 170 millions de dollars. Le gouvernement français, par l’intermédiaire de l’Agence française de développement, contribuera à hauteur de 100 millions d’euros (116 millions de dollars), et la Banque islamique de développement, sous réserve de l’approbation de son conseil d’administration, devrait contribuer pour 70 millions de dollars. Le gouvernement nigérian, par l’intermédiaire de son agence d’exécution, la Bank of Industry, fournira 45 millions de dollars de financement de contrepartie. D’autres investisseurs institutionnels et privés devraient également fournir des fonds supplémentaires pour la mise en œuvre de l’initiative stratégique.

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a souligné la nécessité de tirer parti de l’énorme potentiel de l’iDICE pour la création d’emplois durables et la transformation économique. « Nous rééquipons le Nigéria pour qu’il soit plus compétitif dans un monde de plus en plus numérique. Nous créons l’espoir d’un Nigéria nouveau, porté par le pouvoir de la jeunesse. »

La Banque africaine de développement table sur un déploiement du modèle iDICE dans d’autres pays africains, dans le cadre de son initiative Youth Entrepreneurship Investment Bank (Banque d’investissement pour l’entrepreneuriat des jeunes), qui sera conçue pour créer un écosystème de services financiers et non financiers afin de soutenir des start-ups dirigées par de jeunes Africains, et de créer des emplois

L’ambassadrice de France au Nigéria, Emmanuelle Blatmann, a déclaré que les industries numériques et créatives présentent un énorme potentiel pour créer des emplois et stimuler la croissance économique au Nigéria. « Le programme iDICE est conçu pour soutenir les jeunes entrepreneurs et les innovateurs qui font avancer ces industries », a-t-elle déclaré.

Des bénéficiaires 

Grâce à iDICE, environ 175 000 jeunes, y compris des étudiants, bénéficieront d’un accès direct à la technologie pour renforcer leurs compétences créatives, stimuler l’innovation et favoriser l’essor de nouvelles entreprises. iDICE contribuera à consolider la position du Nigéria comme pôle prééminent de l’Afrique pour les jeunes entrepreneurs et les investissements dans les start-ups. En 2022, les start-ups africaines ont levé 5,4 milliards de dollars, dont 1,2 milliard de dollars pour les entreprises nigérianes, ce qui représente la plus grande part.

L’iDICE va renforcer également les cadres politiques réglementaires tels que la 2022 Start-up Act (la Loi sur les start-ups de 2022). Il fournira un accès au financement grâce à la création du Fonds DICE, un fonds de capital-risque géré de manière indépendante, et mobilisera plus de 217 millions de dollars de capitaux d’investissement. Le fonds fournira également des ressources techniques pour dérisquer les entreprises numériques et créatives à grande échelle et de manière durable.

Laisser une reponse