lenouveaumanagerhebdo@gmail.com
mercredi, mai 29, 2024
BÉNIN A L’INSTANTEconomic Post

FMI : Vers un décaissement de 68 millions de dollars, plus de 41 milliards FCFA pour le Bénin

1.3Kvues

FMI : Vers un décaissement de 68 millions de dollars, plus de 41 milliards FCFA pour le Bénin

Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par M. Constant Lonkeng, a séjourné à Cotonou du 25 avril au 8 mai 2024, pour tenir des discussions portant sur la quatrième revue du programme du Bénin que le FMI appuie au titre du Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC) et de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) et la première revue du programme au titre de la Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD), et conduire les consultations au titre de l’article IV pour le compte de l’année 2024.

À l’issue de la mission, M. Lonkeng a déclaré que «  le FMI est parvenu à un accord au niveau des services avec le Bénin sur les engagements du pays qui permettraient la conclusion de la quatrième revue au titre de l’accord mixte MEDC/FEC et de la première revue au titre de la Facilité pour la Résilience et la Durabilité (FRD). A la suite de la conclusion de la revue par le conseil d’administration du FMI, le Benin recevra un décaissement de 31,2 millions de DTS (environ 42 millions de dollars) au titre du MEDC/FEC et un décaissement de 19,8 millions de DTS (environ 26 millions de dollars) au titre de la FRD, portant ainsi le montant cumulé des décaissements au titre du MEDC/FEC à 420.8 millions de DTS (soit environ 555 millions de dollars).

 L’économie béninoise a fait preuve d’une très forte résilience face à de multiples chocs, avec une croissance économique estimée à 6,4 pour cent pour 2023, au-delà des attentes, soutenue par les investissements publics et privés. La croissance devrait rester robuste dans les années à venir, à mesure que les activités dans la zone économique spéciale se développent et que la diversification des sources de croissance économique se poursuit. Le Gouvernement a entamé le développement d’une politique éducative qui vise à réduire l’inadéquation éducation-emploi. Ceci permettra à terme de dynamiser le marché du travail pour répondre aux besoins d’une économie en cours de transformation et assurer la robustesse de la croissance à moyen et long terme.

Laisser une reponse