ECONOMIEINTERNATIONAL

Lancement national des activités du Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau ROGEAP au Nigeria.

1.43Kvues
Lancement national des activités du Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau ROGEAP (Régional Off-Grid Electricity Access Project) au Nigeria.
La CEDEAO et la Banque Mondiale lancent officiellement ce mardi 19 juillet 2022, les activités du ROGEAP au Nigeria lors d’un atelier prévu à l’hôtel Sandralia à Abuja.
L’objectif principal de la réunion est de présenter la nouvelle conception du “Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau” aux acteurs concernés au Nigeria et de les mobiliser pour une collaboration active à la fois dans la phase de mise en œuvre.
Au cours de cette rencontre, des présentations seront faites sur la politique nationale et la réglementation du secteur hors réseau, la situation de l’électrification du pays, les projets et programmes dans le domaine du système solaire hors réseau.
Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau (ROGEAP)

Le ROGEAP facilitera l’accès à l’électricité pour les ménages, les entreprises et les écoles en Afrique de l’Ouest, du Nord et du Centre. Lancé en 2017 sous le nom de Projet régional d’électricité hors réseau (ROGEP), le projet a été restructuré et relancé en novembre 2020 par la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) et ses partenaires techniques et financiers sous le nom de Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau. Projet (ROGEAP).

Le projet vise à accroître l’accès à l’électricité durable pour les ménages, les entreprises, les hôpitaux publics et les écoles au sein des communautés des 15 pays membres de la CEDEAO et de quatre autres pays africains en utilisant des produits solaires autonomes et entièrement basés sur une approche régionale harmonisée. Le projet est géré par un comité de pilotage composé de représentants de la Commission de la CEDEAO, de la Banque ouest-africaine de développement et de la Banque mondiale.

Le projet de 338,7 millions de dollars est financé par la Banque mondiale, le Clean Technology Fund (CTF) et la Direction générale de la coopération internationale (DGIS) des Pays-Bas. La Commission de la CEDEAO, à travers le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO (CEREEC), et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) sont responsables de la mise en œuvre de la composante de développement du marché régional du projet et de l’accès au financement pour la composante des produits solaires autonomes. , respectivement.

Laisser une reponse

Résoudre : *
25 + 18 =